Marché du travail

Population, croissance, création de valeur, structure des secteurs et postes de travail: vous trouverez ici les chiffres clés et les graphiques de l’économie globale de la place économique de Bâle.

Emploi et chômage

  2010 2017 2018 Δ 17-18
Emplois 181'018 191'751 195'979* 2.2 %
Taux de chômage 4.2 % 3.6 % 3.3 % ...
Frontaliers 31'279 35'857 34'592 -3.5 %
Frontaliers part DE 46.2 % 47.8 % 47.7 % ...
Frontaliers part FR 53.5 % 51.3 % 51.3 % ...

Source : BAK Economics (emplois), Office de la statistique du Canton de Bâle-Ville (taux de chômage) et Office fédéral de la statistique (OFS) (frontaliers)
* = chiffre provisoire

Structure par secteur: Emplois

Afficher l'image agrandie

Vers le haut

La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée

Afficher l'image agrandie

Explication : La région de Bâle comprend les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure. Les professions sont définies sur la base de la nomenclature internationale des professions CITP-08 (Classification internationale type des professions) de l’OIT (Organisation internationale du travail) et sont considérées au niveau des sous-groupes (CITP-08 trois positions, ci-après dénommées « professions »). Les titres des professions sont des abréviations, le code CITP-08 correspondant est indiqué entre parenthèses. En raison de la forme de présentation et de la meilleure lisibilité, le graphique omet les titres des professions féminins. Les désignations neutres et masculines sont utilisées. La forme féminine est explicitement incluse.

L’indicateur de pénurie de main-d'œuvre qualifiée quantifie l'intensité de la pénurie de main-d'œuvre qualifiée pour différentes professions et permet ainsi d’évaluer les professions qui connaissent les pénuries de main-d'œuvre qualifiée particulièrement intenses. L’indicateur se base sur les quatre variables suivantes « difficultés dans le recrutement de personnel », « Ratio postes vacants et demandeurs d’emploi, « durée de publication de l’avis de vacance d’un poste » ainsi que la « durée de la recherche d’emploi ». Le graphique susmentionné montre l'intensité de la pénurie de main-d'œuvre qualifiée en 2017 pour les 15 professions pour lesquelles cette pénurie de main-d'œuvre qualifiée est la plus forte et la moins forte dans la région de Bâle. Les professions relevant du programme MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technologies) ou les professions de la santé présentent, en valeur relative, une pénurie de main-d'œuvre qualifiée intensive. En comparaison, c’est chez les médecins que la pénurie était la plus forte. Cependant, cela ne signifie pas que ce sont les médecins qui manquaient le plus, en valeur absolue. Car l’indicateur ne permet pas de déclarations concernant l'ampleur de la pénurie en valeur absolue.

Afficher l'image agrandie

Explication : Les explications mentionnées pour le graphique susmentionné s’appliquent de la même façon. La fourchette du taux de chômage (selon SECO), a été calculée avec les projections du nombre de personnes actives  entre 2012 et 2016 et le nombre de chômeurs enregistrés. Les professions avec un coefficient de variation (indicateur de l’exactitude d'une estimation) supérieure à 10% ne sont pas illustrées.

En analysant le taux de chômage par profession, il est possible d’affirmer qu’il n’y a pas de discordance dans les professions à forte pénurie de main-d'œuvre qualifiée sur le marché du travail de la région de Bâle. En 2017, le taux de chômage régional était donc inférieur à la moyenne, dans la plupart de ces professions. Ce n'est que chez les électrotechniciens/iennes et les électromécaniciens/iennes (741) que le taux de chômage a atteint une valeur légèrement supérieure à la moyenne qui est de 3.1%. Contrairement aux professions où la pénurie de main-d'œuvre qualifiée était la plus faible, le taux de chômage était supérieur à la moyenne dans de nombreuses professions.

Vers le haut

Population

  2010 2017 2018 Δ 17-18
Population 190'799 198'988 200'256  0.6 %

Part d'étrangers

32.8 % 36.0 % 36.4 % ...
Rapport de dépendance des jeunes 25.8 % 26.3 % 26.5 % ...

Rapport de dépendance des personnes âgées

 31.8 % 30.6 % 30.4 % ...

Explications : le rapport de dépendance des jeunes résulte du rapport quantitatif entre les 0-19 ans et les 20-64 ans.

Le rapport de dépendance des personnes âgées résulte du rapport quantitatif entre les plus de 64 ans et les 20-64 ans.

Source : Office de la statistique du Canton de Bâle-Ville

Vers le haut